Les 5 plus beaux ciels que j'ai vu

En dordogne

Le climat peut nous montrer parfois à quel point il peut être dangereux, mais il est capable de faire des œuvres d'art éphémères qu'on à parfois le temps d'immortaliser...

1 - L'étoile née de l'arbre...

Ce jour d’été était plutôt important, premier vrai essai de mon objectif grand angle (Tokina 11-20mm f/2.8), j’avais décidé de me rendre dans un endroit que je connaissais bien facile d’accès et proche de chez moi.

C’était un soir d’été 2018, le soleil embrasait les nuages et il est venu se caler entre les branches de ce vieux noyer mort. Un moment d’une beauté incroyable, tout était orange…

2 - Un jour d'apocalypse comme un autre...

Des orages étaient annoncés pour ce jour d’octobre, la nuit approchait à grand pas, le souffle glaciale du vent me gelait les mains (toujours prendre des gants)…

Le soleil ne percera pas les nuages avant d’atteindre l’horizon, la patience était de mise. Au loin le ciel rougissait, était-ce la fin du monde ?

Non pas encore, juste un timing parfait entre le ciel et le soleil.

 

3 - La lune veille sur la nature.

En recherche constante des merveilles que peuvent nous offrir les éléments, j’ai décidé un soir d’hiver de rester un peu plus tard près du fameux noyer mort, la lune était dans le bon axe, mais la météo pas au rendez vous c’était fortement nuageux.
Mais d’un coup les nuages se sont dissipés pile poil à l’heure bleue ! Un ciel bleu & rose avec la lune au dessus du noyer, quel spectacle !

 

4 - Un ciel en or...

Un matin d’hiver, dans le gel, une petite mare se trouvait au milieu d’une ancienne zone boisée.

Cette mare est un point d’eau où beaucoup d’animaux de la forêt viennent se désaltérer. Les Chevreuils en lisière de forêt, m’observaient, hélas, je n’avais pas le bon objectif et ils étaient trop loin…

Le soleil miroitait dans cette petite mare, de l’or était sur la surface…

5 - En route vers la voie lactée.

J’adore photographier la voie lactée chaque été, chaque année le plus dur est de trouver un bon spot, et que la lune ne s’invite pas au milieu de la voie lactée.
 
A chaque fois je suis émerveillé par ce spectacle, à chaque photo, même ratée, on peut se rendre compte, que nous sommes minuscule face à l’immensité de l’univers.

 

À bientôt
Prev Bivouac en haut des Pyrénées
Next Les chiens qui ont marqué ma vie !

Leave a comment

Nope !